3 lauréats sélectionnés pour la bourse Nuffield France 2021 – Three 2021 French Nuffield scholars ready for action

  • -

3 lauréats sélectionnés pour la bourse Nuffield France 2021 – Three 2021 French Nuffield scholars ready for action

SÉLECTION DES LAURÉATS 2021
Faire preuve de capacité d’adaptation fait partie de l’ADN du réseau Nuffield. La crise sanitaire mondiale donne l’opportunité d’en faire la démonstration. Malgré les incertitudes qui pèsent sur la possibilité d’effectuer des déplacements internationaux dans les mois à venir, décision a été prise pour la plupart des pays où le programme Nuffield existe de le maintenir. Le parcours d’un lauréat s’étalant sur 2 ans, il est possible de l’adapter.

En premier lieu, le CSC (Contemporary Scholar conference) aura lieu pendant la 2ème année du parcours au lieu de la première, soit en mars 2022 en Angleterre. La première immersion dans le réseau se fait en ce début 2021 en distanciel.

Le jury de sélection s’est tenu en visio en décembre dernier. Sur les différentes candidatures retenues, trois lauréats ont été sélectionnés avec pour sujet d’étude :

Agnès DELEFORTRIE – Agriculture urbaine
Stéphane CUSSET – Élevage
Arnaud CHARMETANT – Agroéquipement

LES PORTRAITS :

Agnès DELEFORTRIE
Salariée au sein d’une coopérative agricole
Île de France

Agricultural cooperative employee Parisian Area

L’agriculture de proximité, un moyen pour connecter ville et agriculture ?

La majorité de la population est maintenant urbaine et une déconnexion s’accroît entre agriculteurs et consommateurs ; elle est due, entre autres, à la méconnaissance des enjeux de l’agriculture par les citoyens. Recréer du lien est donc vital pour répondre ensemble aux enjeux de société comme : l’adaptation aux modes de consommation, le changement climatique, la perte de la biodiversité, l’adaptation des villes au changement et aux nouveaux besoins. L’agriculture urbaine et de proximité peut être une des solutions pour créer ce lien, qui en plus des aspects de sensibilisation des populations et d’alimentation apporte des services à la ville : augmentation de la biodiversité, régulation des température, rétention d’eau, etc. Je vais approfondir le sujet pour voir dans quelle mesure l’agriculture de proximité peut être un moyen pour connecter ville et agriculture et rechercher si d’autres moyens peuvent également être mis en œuvre pour relier ces deux mondes.

Étudier quels liens créer entre les deux sachant que les pratiques et enjeux sont différents dans chacun des contextes. Je vais étudier des contextes variés : pays « développés » qui sont confrontés à ces enjeux de déconnexion et pays en « développement » où le lien avec les agriculteurs est plus présent. Cette diversité me permettra de partager des expériences riches avec les acteurs français et de tirer des enseignements diversifiés.

Urban farming, a way to link cities and farming?
Most of the population is now urban, and a gap is growing between farmers and consumers. This is due to a lack of understanding of farmers’ issues by consumers, among other things. Rebuilding links is therefore vital to respond together to the global challenges facing society, such as changing consumption patterns, climate change, the loss of biodiversity, adapting cities to change and new needs.

Urban farming can be one of the solutions to recreate this link, which in addition to raising awareness about farming among the population brings other services to the city: temperature regulation, increase of biodiversity, etc.

I will investigate the subject of how urban farming can be a way to connect the cities to agriculture and also search for other things can be done to link those two worlds. Studying what kind of links to re-create between the two, keeping in mind that the practices and issues are different in each of those contexts. I will study various situations: “developed” countries which are confronted to this disconnection and “developing” countries where the link with farming is more present. This diversity will enable me to bring together rich experiences and to draw a variety of lessons to share with others.

Stéphane CUSSET
Projet installation en élevage
Salarié FDCUMA15 Auvergne
Project to start up in livestock farming, employee in a machinery cooperative in the Auvergne region of France.

Valorisation des productions de viande bovine à base d’herbe sur la zone du Massif central afin de mettre en évidence et de valoriser son lien fort au territoire

Plongé dans le milieu agricole depuis tout jeune, j’ai grandi sur cette exploitation, c’est ainsi que mes ambitions pour ce métier se sont continuellement construites. L’exploitation fonctionne avec un troupeau de race locale rustique, l’Aubrac. Elle valorise la plupart de ses animaux à l’exportation.
J’ai donc principalement orienté mes études vers la production, puis l’ai élargi à l’environnement agricole. Dans l’objectif de m’installer, j’ai choisi de travailler au sein d’une exploitation argentine durant 3 mois. Cela m’a permis de découvrir de nouveaux systèmes d’élevage et de prendre conscience de la richesse de notre agriculture française et celle du Massif Central. En effet, les zones agricoles de ce territoire se composent principalement de prairies naturelles multi-espèces. Ce sont des richesses environnementales sur laquelle est basée cette agriculture.

Mon secteur d’installation se situe sur le territoire qui est reconnu pour sa production de bovin viande avec une conduite traditionnelle et des races rustiques mais qui ne sont pas suffisamment valorisées par une filière démarquant leur prix. Face aux changements agricoles majeurs, l’alimentation de qualité devient une exigence sociétale grandissante.
Ainsi convaincu de l’avenir de nos élevages traditionnels en montagne et par la viande produite, je souhaite orienter mes recherches sur la valorisation possible de viande produite sur notre territoire. Il me semble important de rencontrer des éleveurs sur des territoires avec des caractéristiques identiques à ma zone afin d’étudier et analyser l’organisation de la filière. L’Irlande semble un pays intéressant à découvrir car il se démarque par une production de viande basée sur l’herbe et reconnue pour sa qualité. L’expérience de ces filières constituera un enrichissement important à l’aboutissement de cette étude. L’échange et le travail avec les acteurs locaux de la filière bovine de ce territoire restent importants.

En effet, les filières de qualité déjà organisées dans les races Aubrac et Salers sont à solliciter dans cette réflexion pour construire des axes et objectifs de réalisation concrets. Les échanges d’expériences durant l’année d’étude permettront d’enrichir ma réflexion et de le mettre au profit des filières locales et de mon projet.

Promotion of traditional grass-fed beef production which is characteristic of
the mountainous territory of the Massif Central region.

Immersed in farming since he was very young, he grew up on this farm. This is how the desire to become a livestock farmer became an obvious choice. The farm operates with a herd of the local hardy breed of cattle, Aubrac. Most animals are sold for export.

His academic studies were oriented towards the production sector, and then broadened later to the agricultural environment. He worked on a farm in Argentina for three months, discovering new farming systems and allowing him to become aware of the richness of agriculture in France and in particular in the Massif Central. The agricultural areas of the Massif Central, a large mountainous plateau in south-central France, consist mainly of natural multi-species meadows. These are environmentally rich areas on which agriculture is based. This area where he wants to farm is recognised for its traditional beef production using local hardy breeds, but Stéphane feels that this production is not sufficiently valued in terms of price. He therefore wants to focus his research on how to improve the value of the beef produced on traditional mountain farms in his area, in a context of consumers increasingly demanding quality products. It is important for him to meet livestock producers in territories with the same characteristics as his own to see how they are organised. Ireland seems an interesting country to discover because its meat production is based on grass and recognized for its quality.

He will also work with the beef quality chains that already exist for the Aubrac and Salers breeds in order to build concrete axes and objectives for moving forward. The exchange of experiences during the study year will enrich Stéphane’s thinking which he will put to the benefit of local actors as well as his project.

Arnaud CHARMETANT
Agriculteur en Roumanie
originaire d’Auvergne
Farmer in Romania originally from the Auvergne of France

Transition vers le semis direct sur 100% de l’exploitation avec utilisation de
couverts végétaux et l’intégration d’animaux (moutons)

Issu d’une famille d’agriculteur du Nord de l’Auvergne, Arnaud Charmetant s’est
expatrié en Roumanie à la fin de ses études
d’agronomie. Aujourd’hui bien installé dans le Sud Est de la Roumanie, Arnaud gère depuis 2007 une importante exploitation en grand culture dans cette région.

Passionné depuis ses débuts sur la ferme familiale française par les techniques de l’agriculture de conservation des sols et convaincu que l’agriculture traditionnelle doit changer ses pratiques dues notamment aux changements climatiques, de l’épuisement des ressources de la planète, du stockage de carbone et ainsi devenir une agriculture durable économiquement rentable. Pour cette raison, Arnaud souhaite étudier comment mettre en place sur une exploitation importante le semis direct avec couverts végétaux et élevage dans le but de créer un écosystème vertueux.

La bourse Nuffield lui permet d’accéder à un réseau d’agriculteurs et de professionnels à travers le monde et ainsi d’acquérir plus de connaissances mais également découvrir d’autres cultures. De plus l’agriculture en générale souffre d’un manque d’ouverture et de communication. Arnaud souhaite utiliser cette expérience afin de partager avec le grand publique non seulement sur les différentes pratiques agricoles mais aussi éveiller la curiosité des agriculteurs pour leur permettre de remettre en cause les pratiques traditionnelles.

Transition to direct seeding on 100% of the farm with the use of cover crops and the integration of animals (sheep)

Arnaud Charmetant is from a farming family in northern Auvergne. He moved to Romania at the end of his agronomy studies. Now well established in the South East of Romania, Arnaud is managing a large arable farm in this region since 2007.

Passionate about techniques of soil conservation agriculture since his early days on the family farm, and convinced that traditional agriculture must change its practices to address issues of climate change, the depletion of the planet’s resources, the need to store carbon and thus become sustainable as well as economically profitable.

For these reasons, Arnaud would like to study how to put in place on a large farm a system of direct seeding with cover crops et livestock in order to create a balanced ecosystem.

The Nuffield scholarship will allow him to benefit from the Nuffield network of farmers and professionals around the world and thus acquire more knowledge but also discover other cultures. In addition, agriculture in general suffers from a lack of openness and communication. Arnaud wants therefore to share experiences learned on different agricultural practices with the general public and also arouse the curiosity of other farmers so that they are able to question traditional practices.

L’association Nuffield permet à ces lauréats d’approfondir un sujet technique, en visitant des exploitations et institutions agricoles dans différents pays, en rencontrant des agriculteurs étrangers, des responsables agricoles de haut niveau dans le monde entier. Agriculteurs déjà installés ou en cours, salariés ou actifs du secteur agricole, les lauréats Nuffield ont tous en commun la passion de l’innovation agricole.

Ils soutiennent Nuffield France, merci à nos partenaires :


Conception : Toutanck Pubalive