Bertille Fagès

Bertille Fagès

Bertille a travaillé dans différentes organisations agricoles, que ce soit des syndicats ou des associations. L’objectif de son étude est d’interroger les différentes formes de représentation paysanne et de voir en quoi elles contribuent à construire les politiques publiques agricoles et à comprendre en quoi elles sont tenues de s’adapter et d’évoluer compte-tenu du contexte politico-économique.

Sujet : La représentation paysanne aujourd’hui. Entre tradition historique et recherche de légitimité, comment renouveler la représentation paysanne aujourd’hui ?

Les organisations syndicales agricoles contribuent à la définition des politiques publiques en Europe. Elles perdent néanmoins de leur influence en termes de négociation au profit d’organisations de producteurs négociant directement les prix et volumes de production avec les opérateurs économiques. C’est notamment un des encouragements des Etats généraux de l’alimentation en France.

Face à ce contexte en évolution, il convient de s’interroger sur la meilleure façon de représenter et de structurer le monde paysan (représentation, visibilité, mécanismes de solidarité, etc.). L’enjeu est d’autant plus important dans les pays en développement, qui font face à l’essor progressif de l’agriculture industrielle avec des conséquences sociales, environnementales et climatiques lourdes.

Chez de gros producteurs agricoles où les enjeux environnementaux et sociaux sont essentiels, comment se traduit la représentation des intérêts du monde agricole en termes de développement agricole ? En se reposant sur quels acteurs ? Quel est le soutien institutionnel à la structuration des filières ? Quelles conséquences ces soutiens ont-ils sur le paysage agricole? A partir de cas d’étude, l’étude comparera la structuration de la représentation du monde paysan.

Cette approche comparée permettra d’aborder les nouvelles formes de représentations paysannes qui émergent, et de questionner les historiques, notamment vis-à-vis du contexte politico-économique dans lesquelles elles s’inscrivent.


Subject: Farmers representations and it evolution. Between historical tradition and the search for legitimacy, how can we renew farmers representations today?

Bertille was born in Aubrac, in the South of France, a place of strong identity and long pastoral traditions. She has always been passionate about food and agriculture, and how farmers interact with their land. After graduating in political sciences and environmental policies, Bertille has been working on farm policies for 5 years. After a first experience in micro-organisms soil fertilization, she has first joined the French Young Farmers Union and is now employed at the FADEAR, an association representing small farmers with a strong social and environmental dimension. On the basis of her experience in France, she will study how farmers are represented and organized in different models of liberal economy at various stage of country development. She will aim at identifying how the structuration of farmers representations contributes to shaping national agricultural policies, and how the different issues at stakes (economic development, social justice, environment protection) are taken into account in the national organization.

Conception : Toutanck Pubalive